Un bref historique de l’Association canadienne droit et société

Un bref historique de l’Association canadienne droit et société
rédigé par W. Wesley Pue, avec Ravi Malhotra et Lyndsay Campbell

Pré-historique
Deux forces ont concouru, au début des années 80, à la création de l’Association canadienne droit et société / Canadian Law and Society Association.
La première de ces forces était la participation d’universitaires canadien-ne-s au travail de l’organisme américain « Law and Society Association » (LSA). La seconde était l’effervescence intellectuelle de l’époque dans tout le Canada. L’enseignement sociojuridique constituait depuis un certain temps une part importante des programmes de premier cycle de la Carleton University et de la York University, et les facultés de droit avaient elles aussi évolué dans les années 70 pour timidement adopter une orientation interdisciplinaire. Ces forces vives ont convergé au début des années 80. À la fois produit et élan de cette effervescence intellectuelle centrée sur le droit, le rapport Arthurs, publié en 1983 par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada sous le titre « Law and Learning » a marqué un nouveau début pour les études juridiques canadiennes.
Tirant parti du colloque de la LSA à Toronto en 1982, Harry Arthurs, John Hagan et Fred Zemans réunirent un groupe de professeur-e-s de droit canadiens et de spécialistes en sciences sociales pour discuter de la formation d’un mouvement canadien dédié à l’avancement de l’interdisciplinarité des études juridiques et sociojuridiques. Plusieurs Canadien-ne-s participaient de fait depuis longtemps au travail de la LSA, y jouant un rôle central, et la première réunion traita principalement de procédure.
Plusieurs participant-e-s, comme Carl Baar, Ellen Baar, John McLaren et Peter Russell, allaient devenir des piliers dans le domaine sociojuridique canadien. Mark Galanter et d’autres collègues américain-e-s demandèrent qu’une « société savante » canadienne soit créée pour promouvoir la recherche et l’art professoral dans le domaine sociojuridique au Canada.
L’année où l’ouvrage « Law and Learning » fut publié (1983), une deuxième réunion eut lieu, plus officielle cette fois, à l’initiative d’Ellen Baar et Jane Banfield, à l’occasion du colloque annuelle des sociétés savantes (connues en anglais sous le nom des « Learneds », et qui deviendra ensuite le Congrès des sciences humaines) à Vancouver. On y présenta des communications et on entreprit des démarches pour que le domaine sociojuridique soit représenté chaque année à la conférence des sociétés savantes. Cela nécessitait l’existence d’un type d’organisation qui puisse être reconnue de l’Association canadienne des sociétés savantes.

Origines
Bien que le rapport Arthurs ait été un catalyseur, cela a été le cas aussi des nombreux universitaires canadien-ne-s en droit et société qui ressentaient une frustration accrue par rapport aux peu de possibilités de stimulation intellectuelle et de communauté offertes par d’autres groupements. Par exemple, il n’existait aucune organisation dédiée à l’étude du droit qui pouvait offrir un foyer accueillant aux chercheur-se-s ne participant pas à l’enseignement juridique en soi. En 1984, le seul organisme d’enseignant-e-s universitaires travaillant dans des domaines liés au droit, l’Association canadienne des professeurs de droit, a décidé de se réunir à Toronto plutôt qu'avec le reste des sociétés « Learned » à l’Université de Guelph. Un groupe d’universitaires en droit et société (notamment à la York University et à la University of Calgary) se sont lancés dans la création d'une société savante.
L’embryon de l’ACDS/CLSA, organisé mis sur pied par Ellen Baar et Jane Banfield, offrait une miniconférence d’une journée au « Learneds » à l’Université de Montréal en 1985. Les participant-e-s, provenant d’un éventail de disciplines, ont décidé d’établir officiellement l’ACDS/CLSA et une revue savante. Un groupe de la University of Calgary, rassemblé dans l’unité de recherche sociojuridique de cette université (y compris Marsha Hanen, Gus Brannigan, John McLaren, Lou Knafla, Ted Morton et Rainer Knopff), a pris le taureau par les cornes. John McLaren (Calgary) a été élu président de l’organisation naissante et Peter Russell (Toronto), vice-président. Claude Thomasset, René Laperriere (tous deux de l’UQAM), Ellen Baar et Jane Banfield (tous deux de York) étaient également membres de l’exécutif. Ted Morton a été secrétaire trésorier, Rainer Knopff (tous deux de Calgary) est devenu éditeur et fondateur de la Revue canadienne de droit et société et la professeure Louise Arbour – plus tard, Mme la juge Arbour, de la Cour suprême du Canada – a établi le nom en langue française de l’Association canadienne droit et société.
D’autres importantes premières réunions incluent celles de Winnipeg (1986) et d’Hamilton (1987 – lorsqu’une conférence remarquable fut coorganisée par Claude Thomasset et Neil Sargent). L’Association a obtenu le statut officiel de « société savante » sous la présidence de Peter Russell.
Sous la direction éditoriale du politologue de la University of Calgary, Rainer Knopff, le journal a produit son premier volume en 1986. Publié par les Presses de la University of Calgary, le premier numéro a inclus des articles rédigés par certaines personnes clés de la création de l’ACDS (Harry Arthurs, Peter Russell, John Hagan, Carl Baar, John McLaren). Cette première publication a fait ses preuves historiques. Le journal a été bien servi par l’ensemble de ses éditeur-ice-s, devenant l’une des principales revues de droit et société.

Développement
L’ACDS/CLSA a servi une grande communauté de chercheur-se-s dans laquelle toutes les formes d'études juridiques interdisciplinaires s’épanouissent : criminologie, études sociojuridiques, l’histoire du droit, sociologie du droit, la théorie du droit, les études juridiques féministes, Critical Race Theory, etc.
L’Association et sa revue ont connu un succès non seulement en soi très bien réussi seules, mais également par des initiatives de collaboration avec d’autres groupes. Celles-ci ont inclus une collaboration avec l’Association canadienne des professeurs de droit et la Commission du droit du Canada sur le projet « Perspectives juridiques » et les diverses conférences, dont l’une avec la Australia and New Zealand Legal History Association, les 3-5 juillet 1998 (« Empires/Colonies/Legal Cultures, Melbourne »), et une avec la LSA à Vancouver en 2002.

*******

Président-e-s
John McLaren (1985-1987)
Peter Russell (1987-1989)
Liora Salter
René Laperriere
Jim Hackler
Russell Smandych (1993-1994)
Lou Knafla (1994-1996)
W. Wesley Pue (1996-1998)
Joan Brockman (1998-2000)
Fred Zemans (2000-2001)
Lou Knafla (2001-2003)
Richard Moon (2003-2005)
Mariana Valverde (2005-2008)
Debra Parkes (2008-10)
Richard Weisman (2010-12)
Jane McMillan (2012-14)
Eric Reiter (2014-16)
Lyndsay Campbell (2016-)

Les rédacteur-ice-s en chef de la Revue
Rainer Knopff (1986-90)
Claude Thomasset (1990-95)
Rod Macdonald (1996-97)
Marie-Andrée Bertrand (1997-99)
René Côté (Directeur administratif, 1996-99)
Ruth Murbach (1999-2007)
Mariana Valverde (2008-14)
Michel Coutu (2008-11)
Dawn Moore (Directrice administratif, 2008-9, 2011-13)
Christiane Wilke (Directrice administratif, 2009-11)
Violaine Lemay (2011-13)
Melanie Adrian (2013-15)
Ben Berger (2014-)
Dawn Moore (2014-16)
Joane Martel (2014-)
Dale Spencer (Directeur administratif, 2015-)

Les conférences annuelles de l'ACDS/CLSA ont eu lieu dans le cadre du Congrès/Learneds à moins d'indication contraire. Les réunions du Congrès/Learneds ont été organisées par les universités suivantes depuis 1980 :

1980 Université du Québec à Montréal
1981 Dalhousie University
1982 University of Ottawa
1983 University of British Columbia
1984 University of Guelph
1985 Université de Montréal
1986 University of Manitoba
1987 McMaster University
1988 University of Windsor
1989 Université Laval
1990 University of Victoria
1991 Queen's University
1992 University of Prince Edward Island
1993 Carleton University
1994 University of Calgary
1995 Université du Québec à Montréal
1996 Brock University
1997 Memorial University
1998 University of Ottawa
1999 Université de Sherbrooke / Bishop's University
2000 University of Alberta (cette année-là, l’ACDS/CLSA a tenu sa réunion à Lake Louise)
2001 Université Laval
2002 University of Toronto (cette année-là, l'ACDS/CLSA a tenu sa réunion avec la LSA à la University of British Columbia)
2003 Dalhousie University
2004 University of Manitoba
2005 Western University, qui portait alors le nom University of Western Ontario (cette année-là, l'ACDS/CLSA a tenu sa réunion à Harrison Hot Springs, BC)
2006 York University
2007 University of Saskatchewan
2008 University of British Columbia (cette année-là, l'ACDS/CLSA a tenu sa réunion avec la LSA à Montréal)
2009 Carleton University
2010 Concordia University
2011 University of New Brunswick, Fredericton
2012 University of Waterloo et Wilfrid Laurier University
2013 University of Victoria (l’ACDS/CLSA ont rencontré la Law and Society Association of Australia and New Zealand, à la University of British Columbia)
2014 Brock University (l’ACDS a rencontré l’ACPD à la University of Manitoba)
2015 University of Ottawa
2016 University of Calgary
2017 Ryerson University (l’ACDS se réunit à Mexico City avec la LSA)

Remerciements :
L'histoire institutionnelle, il s'avère, est dérivée de la mémoire collective. Nous sommes reconnaissant-e-s pour les souvenirs et les renseignements fournis par des pionnier-ère-s de l'ACDS/CLSA dont Claude Thomasset, Harry Arthurs, Fred Zemans, Carl Baar, Peter Russell, John McLaren, Lou Knafla, Jane Banfield, Russell Smandych, Debra Parkes, Richard Weisman, et Mariana Valverde. Sabrina Tremblay-Huet a fourni de précieux conseils éditorial.