In the News

Call for Papers: Resistance to Innovation and Technological Change

Mon, 2018-08-06 22:55 -- manager

The Center of the Governance of Change (CGC) at IE is seeking contributions from established or promising younger scholars for its new research program on Resistance to Innovation and Technological Change in the Digital Era.

This project aims to enhance our understanding of the social, economic, political and psychological factors driving resistance against innovation and the adoption of new technologies from a multidisciplinary approach that encompass the perspectives of the Social Sciences and the Humanities.

Contributions will be remunerated ($3,000 USD), published as a collective volume by a top academic press, and featured in a public conference to be held in 2019.

More information is available here: https://www.ie.edu/cgc/news-events/events/cfp-resistance-to-innovation/.


 

 


 


     

    Health Research Chair in the Social Impact of Cannabis / Marijuana Use, St. Thomas University, Fredericton

    Mon, 2018-08-06 22:29 -- manager

    St. Thomas University invites applications for its newly established Health Research Chair in the Social Impact of Cannabis/Marijuana Use. Scholars working in fields such as health, addiction, public policy, drug legalization, and youth mental health who have established or emerging research agendas focusing on cannabis use or impact are particularly encouraged to apply. This tenure-track/tenured appointment (at the rank of Assistant, Associate, or Full Professor) will begin no later than July 1st 2019.

    St. Thomas University is an undergraduate, liberal arts institution with a full-time enrolment of 1,900 students. Its students graduate with Bachelor of Arts, Applied Arts, Education, and Social Work degrees.

    This tenure-track/tenured position will be housed in either the Department of Criminology and Criminal Justice or the Department of Sociology. The first five years of this position will be funded through the New Brunswick Health Research Foundation’s (NBHRF) Research Chair program. During this period, the successful candidate will benefit from a substantially reduced teaching load and have access to a generous fund to support their program of research.

    The successful candidate for the Research Chair will have: a Ph.D. in Criminology, Sociology, or a related discipline, with research interests related to the social impact of cannabis use; a strong research track-record; and a strong record of, and commitment to, undergraduate teaching.

    Completed applications must include a letter of application, a curriculum vitae, a research portfolio including a (maximum 1000-word) research plan for the 5-year duration of the chair, and a teaching dossier. Applicants must also arrange to have three letters of reference sent directly to Dr. Kim Fenwick, Vice-President (Academic & Research), St. Thomas University, 51 Dineen Drive, Fredericton, NB, E3B 5G3. Electronic applications may be sent to vpacademic@stu.ca.

    Closing Date: September 30, 2018 or when the position is filled. Applicants are responsible for ensuring that their completed applications, including letters of reference, are received by this date.

    An equal opportunity employer, St. Thomas University is committed to employment equity for women, Aboriginal persons, members of visible minority groups, and persons with disabilities. All qualified candidates are encouraged to apply; however, Canadian and permanent residents will be given priority.

     

    Sessional postings - Fall 2018 - University of Ontario Institute of Technology, Oshawa

    Mon, 2018-08-06 22:13 -- manager

    UOIT in Oshawa, Ontario has six available external sessional postings for teaching in the fall term:

     

    • Private Law
    • Legal Research Methods
    • Family Law
    • Philosophy of Law
    • Censorship and Freedom of Expression
    • Cultural Studies of Law
    • Law and Social Change

     

    To find out how to apply, please go to http://hr.uoit.ca/working_at_uoit/careers/career-opportunities-postings/external-career-opportunities.php. Please contact Rachel.Ariss@uoit.ca if you have any questions. We will begin considering applicants immediately.

    Canadian State Trials Volume 5: Call for Expressions of Interest and/or Chapter Proposals

    Tue, 2018-06-26 15:04 -- manager

    Editors Susan Binnie, Eric Tucker and Barry Wright have commenced planning for the fifth volume of the Canadian State Trials series and invite expressions of interest and proposals for chapter contributions.

    The planned Canadian State Trials Volume 5 will examine Canadian political trials, national security measures and related legal developments and proceedings for the period c.1939 to the 1980s or early 90s. As with the previous volumes we seek scholarly studies that balance historical and legal analyses. Context for these studies may include a comparative perspective that refers to other jurisdictions.  Collaborative work is welcome.

    We anticipate that the volume will include chapters on the following topics or related matters:

    • The administration of the War Measures Act and military justice in the Second World War (e.g., the registration of ‘enemy aliens,’ suspension of habeas corpus and internments, deportation, war-time trials, post war discriminatory measures and labour regulation).
    • The Cold War (e.g., Gouzenko Affair, Kellock-Taschereau Royal Commission, Official Secrets Act and related trials; Emergency Powers Act 1951; Criminal Code amendments to espionage and political offences). 
    • Organized labour and resort to political policing and criminal proceedings (e.g., anti-Communist purges in the 1950’s; injunctions and contempt proceedings in the 1950’s and 1960’s).
    • Indigenous assertion of rights and resistance to continuing Canadian state impingement (e.g., cases around hunting rights, treaty violations, repressive responses and compromise of procedural rights).
    • National unity and the Felquiste (Front de Libération du Québec) trials, 1962-72.
    • Aftermath of the October Crisis, 1970 and the McDonald Royal Commission.

    We welcome expressions of interest in possible contributions on the above topics and related matters. Please contact us by 15 September 2018 (swsbinnie@gmail.com, etucker@yorku.ca, barry.wright@carleton.ca), with a brief description of your background (research experience and qualifications) and a proposal of no more than one page. We will review these submissions, finalize the volume contents, and follow up with all those who have contacted us shortly after that time. Selected contributors will be provided with more detailed guidelines and asked to complete a chapter draft of 10-12,000 words by August 2019.  

     

    Collectif de recherche en droit et société (CRDS) - 29 et 30 novembre 2018

    Tue, 2018-06-05 12:45 -- manager

     

    RATIONALITÉS ET IRRATIONALITÉS DU DROIT

    Le Collectif de Recherche Droit et Société (CRDS) de l’UQAM lance un appel à communications pour son deuxième colloque.

    Lieu : Université du Québec à Montréal (Département de Sciences juridiques) Local DR-200

    Date : les 29 et 30 novembre 2018

    Date limite pour soumission : 30 août 2018, à minuit

    Le CRDS du Département des sciences juridiques de l’UQAM a le plaisir de vous annoncer la tenue du colloque « Rationalités et irrationalités du droit » qui se tiendra à l’automne 2018.

    Nous invitons les étudiantes et étudiants aux cycles supérieurs, ainsi que les chercheures et chercheurs qui ont un intérêt particulier pour les études sociojuridiques ainsi que les perspectives interdisciplinaires ou pluralistes à participer à cette conférence.

    Les échanges, de même que la collaboration avec différentes disciplines sont les bienvenus et même fortement encouragés.

    Thématique :

    Il y a déjà plus d’un siècle que Max Weber innovait en termes de grille analytique du droit, et ce, en relevant le passage de la rationalité formelle à la rationalité matérielle au tournant du XIXe au XXe siècle. Depuis, un concours de positions a pris place en toutes disciplines s’intéressant au domaine juridique, tantôt qui regrettent la rationalité formelle comme âge d’or du droit et tantôt qui idéalisent le droit matériel comme réalisation sociale de l’expression juridique, mais ce, non sans craindre sa fin. Tout se passe comme si on assistait ici à la querelle des Anciens et des Modernes, mais cette fois-ci dans le cosmos juridique.

    Encore devons-nous ajouter que, dans la foulée de la mobilisation des catégories wébériennes, s’est également introduite la dénonciation de l’irrationnalité du régime juridique. Précisons que cette dénonciation a peut-être pris forme dans la Théorie critique, mais elle a également trouvé ses plus vives expressions dans les critical studies et peut-être plus encore dans les courants féministes. Nous proposerons comme exemple Theodor W. Adorno, qui estime que le droit est le « phénomène primordial d’une rationalité irrationnelle », puisqu’il est de l’ordre d’une « systématisation sans faille, [où] les normes juridiques pratiquent l’ablation de ce à quoi elles ne s’appliquent pas, de toute expérience non préformée de la spécificité, [...] [pour élever] la rationalité instrumentale au rang de seconde réalité.[1] »

    Enfin, d’autres rationalités sont venues, selon certains, soit pervertir soit modifier la rationalité du droit, comme celles dites technique[1], managériale[2] ou éthique[3]. Ici, tout se passe comme si la fin des grands récits diagnostiquée par Lyotard serait celle de la fin d’un certain modernisme du droit et que des régimes rationnels alternatifs et concurrents seraient à même de changer à la fois notre perception et notre application du droit, quoi qu’en disent ceux qui, comme Habermas, estiment que la modernité demeure un projet inachevé[4].

    Ainsi, en proposant le thème « Rationalités et irrationalités du droit », nous encourageons chercheurs et chercheures à réfléchir aux différentes manifestations et transformations des rationalités et irrationalités du droit.

    Nous vous invitons à appréhender la rationalité et l’irrationalité du droit dans ses différentes dimensions, par exemple selon les termes de la sociologie de la vulgate wébérienne, selon ses écarts en toutes disciplines, à l’aune d’autres rationalités, mais aussi dans ses aspects les plus irrationnels.

    Le CRDS vous invite à vous saisir de l’une ou de plusieurs des questions suivantes, sans toutefois s’y limiter :

    ® Est-il encore pertinent d’envisager le droit en termes de rationalité ? ® De quelles rationalités participe le droit ?
    ® Quelles sont les rationalités qui contribuent ou qui minent le droit ? ® En quoi l’irrationalisme caractérise le droit ?

    Family and Justice in the Archives / Famille et justice dans les archives

    Tue, 2018-04-10 16:47 -- manager

    (Version française plus loin)


    CONCORDIA UNIVERSITY LAW AND SOCIETY SYMPOSIUM

    Family and Justice in the Archives

    Histories of Intimacy in Transnational Perspective

    Concordia University, Montreal, Quebec, Canada 6-7 May 2019

    CALL FOR PAPERS

    Family and Justice in the Archives will bring together historians, legal scholars, and others for a discussion about the challenges and opportunities offered by the use of legal records for exploring the intimate worlds of family life. The intimacies that interest us were located initially in the private spaces of lineage, estate, family, household, and bedroom; they are both dramatic and quotidian, material and emotional, and invariably tied up in gendered and generational hierarchies of power and privilege. At the same time, they are made accessible – years, generations, or centuries later – through the written traces left by public proceedings that occurred in legally sanctioned spaces of social regulation, from the notary’s office to the criminal or civil courtroom to the legislative arena. We are especially interested in the ways in which historians and other scholars have been unpacking the stories of intimacy revealed in processes of legal regulation to develop rich new insights about family, gender, sex, power, culture, identity, and daily life throughout history and across the planet.

    Through this two-day symposium, we seek to encourage transnational conversations about families, the law, and the archives. The conveners have been exploring Quebec’s rich judicial archives with the following questions in mind: How did the judicial system transmit and reinforce hegemonic notions of class, race, ethnicity, and gender? How, when, and why did family disputes over property, honour, rights, or reputation cross the judicial threshold to become the object of court proceedings? What levels of intra-familal violence were tolerated and at what point were state authorities called upon to intervene? How did a particular blend of legal codes and cultures reflect the society’s wider assumptions about acceptable and respectable conduct for women and men, especially in the area of sexuality, courtship, family formation, and sexual identity? How and when did judicial rulings and court proceedings diverge from legal code or custom in response to local circumstances? Did some litigants manage to manoeuvre, manipulate, challenge, or even change the law through their encounters with the judicial apparatus? And what happened when individuals crossed the boundaries of the acceptable and respectable into transgressive, deviant, or criminalized behaviour?

    Family and Justice in the Archives seeks to broaden those discussions radically outwards towards a wide range of times, places, cultures, and legal systems. Participants are invited to present work on how stories of intimacy – sexual, emotional, domestic, or otherwise – are revealed in and shaped by the legal archives they use. We hope to foster discussion of these questions across as broad a range of historical and geographical contexts as possible, pre-modern and modern, settler-colonial and Indigenous, with special attention to situations (like Quebec) where some form of legal pluralism prevailed. We welcome proposals for papers that engage with these questions and on a wide range topics that may include adoption, bigamy, child custody, divorce and separation, domestic violence, family honour, filial duty, inheritance, juvenile justice, marital obligations, parental authority, reproductive rights, sexual diversity, sexual violence, and sibling relationships, to name just these few.

    Family and Justice in the Archives will inaugurate a new, biennial CONCORDIA UNIVERSITY LAW AND SOCIETY SYMPOSIUM series and is presented in partnership with the Centre interuniversitaire d’études québécoises (Université Laval/Université du Québec à Trois-Rivières) and the Centre d’histoire des régulations sociales (Université du Québec à Montréal). The program committee is co-chaired by Professors Eric Reiter and Peter Gossage in the Department of History at Concordia University in Montreal, Quebec, Canada. Those interested in participating are invited to please send a 250-word abstract and a one-page curriculum vitae (or brief author biography) to LAWS.Symposium@Concordia.ca by 31 May 2018.

    ..............................


    COLLOQUE DROIT ET SOCIÉTÉ DE L’UNIVERSITÉ CONCORDIA

    Famille et justice dans les archives

    Perspectives transnationales sur les histoires de l’intimité

    Université Concordia, Montréal, Québec, Canada 6 et 7 mai 2019

    APPEL À COMMUNICATIONS

    Le colloque Famille et justice dans les archives réunira historiens, juristes et chercheurs en sciences sociales afin de dialoguer à propos des défis et opportunités que présentent les archives judiciaires au moment d'explorer les formes changeantes des intimités familiales. Ces intimités avaient des assises et lieux d'expression multiples: la lignée, le patrimoine, le cercle familial, la maisonnée et la chambre à coucher; elles étaient rares ou quotidiennes, matérielles ou émotives, tout en étant invariablement liées aux hiérarchies sociales, genrées et générationnelles. Ce sont les traces écrites engendrées par des sites juridiques de régulation sociale – des études des notaires aux législatures, en passant par les tribunaux civils et criminels – qui permettent d'aborder ces objets, cela des années, des générations et même des siècles plus tard. Nous profiterons ainsi de ce colloque pour réfléchir collectivement aux manières dont les chercheurs dévoilent et recréent, tout à la fois, les différents récits de l'intimité issus de ces lieux et processus de régulation sociale, dans le but de développer de nouvelles perspectives dans l'étude de la famille, du genre, des rapports sociaux de sexe, du pouvoir, de la culture, de l'identité et de la vie quotidienne à travers les âges et au-delà des ensembles nationaux.

    Ce colloque de deux jours cherchera donc à établir un échange transnational sur les familles, le droit, la justice et les archives. Les organisateurs explorent depuis quelques années les riches archives judiciaires du Québec, à la lumière des questions suivantes: de quelle façon le système judiciaire reconduisait des conceptions hégémoniques de la classe, de la race, de l'ethnicité et du genre? Dans quelles circonstances des conflits familiaux au sujet de la propriété, de l'honneur et de la réputation franchissaient le seuil de l'appareil judiciaire et se transformaient en objets de procédure? Quel degré de violence intrafamiliale était toléré et qu'est-ce qui déterminait les autorités étatiques à intervenir ou à s'en abstenir? De quelle manière un ensemble particulier de normes juridiques et culturelles reflétaient-elles des attentes sociétales quant à la respectabilité des conduites masculines et féminines, en particulier dans les arènes de la sexualité, des fréquentations, de la formation des ménages et des identités sexuées? À quel point les décisions prises par les tribunaux en ces matières pouvaient diverger des règles formelles de droit pour s'adapter à différents contextes locaux? Est-ce que certains plaideurs ont réussi à manœuvrer, à manipuler la loi ou même à influencer son cours et son contenu par le biais de leur présence en justice? Enfin, quel fut le sort des individus qui ont franchi les frontières de l'acceptable et du respectable en raison de comportements jugés transgressifs, déviants ou criminels?

    Familles et justice dans les archives sera l'occasion d'approfondir et de dépasser ces interrogations au profit d'un large éventail de périodes, de lieux, de cultures et de systèmes juridiques. Les conférencières et les conférenciers sont invités à montrer en quoi les histoires de l'intimité - intimités sexuelles, émotionnelles, domestiques et autres – sont dévoilées et construites par les archives judiciaires dont ils font usage. Nous espérons susciter un dialogue interpelant une vaste gamme de contextes historiques et géographiques: sociétés contemporaines ou d'Ancien Régime, sociétés autochtones, coloniales ou métropolitaines. Une attention particulière sera accordée aux communautés qui, comme le Québec, ont expérimenté un fort pluralisme juridique. Sont les bienvenues les propositions de communication abordant toutes ces questions et des objets tels que l'adoption, la bigamie, la garde des enfants, le divorce, les séparations, la violence domestique, l'honneur familial, les devoirs filiaux, les successions, la justice des mineurs, les obligations conjugales, l'autorité parentale, la reproduction, la diversité sexuelle, la violence sexuée et les rapports dans les fratries, pour n'en nommer que quelques-uns.

    Familles et justice dans les archives inaugurera la nouvelle série des colloques biennaux Droit et société de l'Université Concordia et l'événement sera présenté en partenariat avec le Centre interuniversitaire d'études québécoises (CIEQ, Université du Québec à Trois-Rivières et Université Laval) et le Centre d'histoire des régulations sociales (CHRS, Université du Québec à Montréal). Le comité scientifique est coprésidé par les professeurs Eric Reiter et Peter Gossage du département d'histoire de l'Université Concordia (Montréal, Québec, Canada). Toutes les propositions de communication doivent inclure un résumé de 250 mots ainsi qu'un curriculum vitae d'une page (ou une brève biographie) et être envoyées à LAWS.Symposium@Concordia.ca le 31 mai 2018 au plus tard.

     

    Chair in Constitutional Governance, Trinity College Dublin - now recruiting

    Fri, 2018-03-23 00:42 -- manager

    The Law School in Trinity College Dublin, the University of Dublin is seeking to enhance its existing research strength in the area of international and comparative constitutional governance. To this end, the School is creating a Chair in Constitutional Governance (full professorship) and invites applications from suitably qualified candidates working in fields that focus on issues of constitutional governance, including comparative public law, constitutional law, administrative law, the constitutional law of the European Union, and public international law.

    For more information, please visit their websitehttp://www.tcd.ie/law/news-events/chair-constitutional-governance.

    Law and Society Association of Australia and New Zealand (LSAANZ) Conference 2018: Inclusion, Exclusion and Democracy

    Wed, 2018-03-14 15:50 -- manager

    Call for papers: 

    Law and Society Association of Australia and New Zealand (LSAANZ) Conference 2018: Inclusion, Exclusion and Democracy

    12 -15 DECEMBER 2018 | UNIVERSITY OF WOLLONGONG, AUSTRALIA

    The Legal Intersections Research Centre (LIRC) at the School of Law, University of Wollongong is proud to host the joint international Conference for 2018 of the Law and Society Association of Australia and New Zealand, the Canadian Law and Society Association (CLSA) and the Socio-Legal Studies Association (SLSA) of the UK.

    Papers or panel proposals (of three to four papers) are invited on a broad range of law and society topics relating to ‘Inclusion, Exclusion and Democracy’ within the following sub-themes:

    • Navigating vulnerability, empowerment and identity of individuals, groups or communities; • Indigenous and cultural perspectives;
    • Crime, justice and punishment;
    • The environment;

    • The rise and impact of new technologies, the internet or social media;
    • Theorising, rethinking or challenging democratic constructions, principles or approaches;
    • Democracy in context – local, regional, country, global or comparative perspectives; or
    • The role of the judiciary, lawyers and academics in fostering democracy and inclusion, or facilitating exclusion.

    Papers are also invited on all other law and society topics. The committee welcomes proposals across a range of disciplines including (but not limited to) law, humanities, social science, or the sciences.

    SUBMISSION OF ABSTRACTS

    Abstracts of no more than 250 words for a 15–20 minute paper must be submitted through the conference website by 6 July 2018 (www.uowblogs.com/lsaanz2018). Panel proposals must: identify a theme for the panel; nominate a panel chair; include a 250 word description of the panel; and include a 250 word abstract for each individual paper that is part of the proposed three to four paper panel.

    CONFERENCE LOCATION

    The University of Wollongong is approximately one hours drive south of Sydney Airport or 1.5 hours by train. Visit the conference website for more information on the coastal city of Wollongong.

    FIND OUT MORE

    www.uowblogs.com/lsaanz2018 lsaanz-2018@uow.edu.au

    The Canadian Law and Society Association is a host for this conference and will be offering travel subsidies to CLSA members who attend and present their research. Please contact info@acds-clsa.org if you are interested. 

    Atelier francophone sur la recherche et la pratique socio-légale

    Tue, 2018-03-13 16:09 -- manager

    Appel à propositions – Atelier francophone sur la recherche et la pratique socio-légale

    6 juin 2018

    Sheraton Centre, Toronto

    Date limite de soumission des propositions : 15 avril 2018

    L’Association canadienne droit et société (ACDS) vous invite à soumettre une proposition de présentation, panel ou table-ronde dans le cadre d’un atelier francophone portant sur la recherche et la pratique socio-légale, qui aura lieu le mercredi 6 juin 2018, au Sheraton Centre à Toronto. Le thème est  « Le droit et la société au sein de la francophonie : défis et développements ». Nous aurons le grand plaisir d'accueillir Professeur Pierre Noreau (Université de Montréal) en tant que conférencier d'honneur de cet atelier.

    Nous espérons recevoir des propositions sur une variété de sujets d’intérêt pour celles et ceux accomplissant de la recherche socio-légale et enseignant dans ce domaine en langue française, au Québec ainsi qu’ailleurs au Canada et dans le monde. Nous anticipons que certains panels seront orientés vers l’aspect recherche tandis que d’autres le seront vers des enjeux professionnels touchant l’enseignement, la recherche et la publication, incluant des réflexions sur des expériences personnelles. Nous sommes ouvert-e-s à une variété de formats.

    Cet atelier aura lieu la journée précédant le début du colloque conjoint de l’ACDS et de la Law and Society Association (LSA). Il y aura un frais d’inscription pour participer à cet atelier, mais il n’est PAS requis de s’inscrire au colloque conjoint ACDS-LSA pour ce faire.

    Veuillez soumettre vos propositions au plus tard le 22 avril à l’adresse : atelier@acds-clsa.org. Veuillez nous notifier de tout besoin spécifique, technologique ou autre.

     

    Atelier francophone sur la recherche et la pratique socio-légale

    Tue, 2018-03-13 16:06 -- manager

    Atelier francophone sur la recherche et la pratique socio-légale

    6 juin 2018

    Sheraton Centre, Toronto

    Inscription pour l'Atelier francophone sur la recherche et la pratique socio-légale

    Les inscriptions seront ouvertes jusqu'au 31 mai. Les personnes qui voudraient assister mais qui ne présenteront pas leurs travaux sont également invitées à s'inscrire. Le site d'inscription est ici.

    Horaire préliminaire

    Voir ci-dessous.

    Appel à propositions

    L’Association canadienne droit et société (ACDS) vous invite à soumettre une proposition de présentation, panel ou table-ronde dans le cadre d’un atelier francophone portant sur la recherche et la pratique socio-légale, qui aura lieu le mercredi 6 juin 2018, au Sheraton Centre à Toronto. Le thème est  « Le droit et la société au sein de la francophonie : défis et développements ». Nous aurons le grand plaisir d'accueillir Professeur Pierre Noreau (Université de Montréal) en tant que conférencier d'honneur de cet atelier.

    Nous espérons recevoir des propositions sur une variété de sujets d’intérêt pour celles et ceux accomplissant de la recherche socio-légale et enseignant dans ce domaine en langue française, au Québec ainsi qu’ailleurs au Canada et dans le monde. Nous anticipons que certains panels seront orientés vers l’aspect recherche tandis que d’autres le seront vers des enjeux professionnels touchant l’enseignement, la recherche et la publication, incluant des réflexions sur des expériences personnelles. Nous sommes ouvert-e-s à une variété de formats.

    Cet atelier aura lieu la journée précédant le début du colloque conjoint de l’ACDS et de la Law and Society Association (LSA). Il y aura un frais d’inscription pour participer à cet atelier, mais il n’est PAS requis de s’inscrire au colloque conjoint ACDS-LSA pour ce faire.

    Veuillez soumettre vos propositions d'environ 300 mots au plus tard le 22 avril à l’adresse : atelier@acds-clsa.org. S'il vous plaît inclure votre affiliation et veuillez nous notifier de tout besoin spécifique, technologique ou autre.

    Garde d'enfants

    Une subvention pouvant aller jusqu'à 350 $ CAN pour les frais de garde d'enfants peut être offerte aux membres de l'ACDS qui sont des présentateur-e-s, des président-e-s de panel ou des participant-e-s inscrit-e-s au colloque principal et / ou à l'atelier francophone. Un seul parent d'un-e ou de plusieurs enfants peut demander une subvention. Les demande doivent être présentétés au plus tard le 1er mai. Si l'ACDS reçoit plus de demandes de financement que le financement disponible, la préférence peut être accordée aux demandeur-eresse-s en début de carrière ou aux personnes à faible revenu. 

    Dépenses admissibles

    • Frais de garde à Toronto
    • Frais de garderie supplémentaires à la maison engagés parce que le ou la fournisseur-e-s de soins principal-e assistait au colloque (ex: heures supplémentaires dans une garderie, coût d'un-e gardien-ne pour des heures prolongées, etc.)
    • Les dépenses engagées pour amener un-e gardien-nne (ou un-e membre de la famille agissant comme fournisseur-e-s de soins) au colloque ou à votre domicile pour s'occuper de l’enfant
    • Les dépenses engagées pour amener un-e gardien-ne (ou un-e membre de la famille agissant comme fournisseur-e-s de soins) au colloque ou à votre domicile pour s'occuper de l'enfant

    Dépenses non admissibles

    • Les repas, le transport sur place, les billets pour les musées ou les attractions à Toronto ; les frais de garde d'enfants usuels (nounou, gardien-ne, garde après l'école) non liés à la présence du ou de la participant-e au colloque  
    • Les fonds pour la garde d'enfants ne peuvent pas servir à financer les frais de déplacement ou autres dépenses liées à la participation du ou de la participant-e au colloque (y compris l'inscription au colloque ou les autres dépenses que le ou la participant-e aurait déjà engagées en assistant au colloque)
    • Les fonds ne peuvent pas être utilisés pour les frais de voyage de l'enfant ou des enfants au colloque 

    Le remboursement peut être demandé pour les dépenses admissibles jusqu'à concurrence du montant maximum de la subvention. Les dépenses dépassant le montant de la subvention doivent être assumées par le ou la participant-e. Chaque candidat-e doit soumettre une réclamation et des reçus à info@acds-clsa.org avant le 31 juillet. Les candidat-e-s ne sont pas admissibles au remboursement des dépenses qui sont couvertes par d'autres sources.

    L'ACDS n'est pas en mesure d'offrir aucune recommandation concernant les options de garde d'enfants à Toronto.

     

     

    Pages